Comment bien choisir son assurance vélo ?

5/5 - (1 vote)

Ils sont estimés à 03, les genres de sinistres qui peuvent survenir au cours de la pratique de la bicyclette ou du vélo à assistance électrique. Il s’agit des dégâts causés à un tiers, ceux subis par le vélocipédiste et ceux portés au véhicule (casse, vol, etc.). Selon les informations, au cours d’une année en France, au moins 400 000 vols de vélos sont signalés. Ceux sont là des raisons suffisantes pour penser à souscrire à une assurance vol vélo. S’agit-il d’une obligation ? Quelles sont les informations à connaître sur le sujet ? Des éléments de réponse dans cet article.

L’assurance vélo, est-elle obligatoire ?

La réponse est non, si sa vitesse ne va pas au-delà de 25 km/h. La vérité est que l’acte 2002/24/CE de l’europarlement et du conseil du 18 mars 2008 considère les vélos à assistance électrique pouvant atteindre 45 km/h comme étant des vélos électriques rapides à ranger dans la classe des cyclomoteurs. Ils sont aussi appelés speed bikes et possèdent une vitesse située entre 25 et 45 km/h. Ainsi, il ressort qu’il y en a qu’il faut obligatoirement assurer et il y en a qui sont laissés au libre choix des propriétaires.

Les vélos à assurer obligatoirement

En considération de la disposition énumérée ci-dessus, un engin roulant à 45 km/h, quoiqu’étant un vélo devrait de façon obligatoire être couvert par une assurance vélo au tiers. Ce qui engage une responsabilité civile et à partir de là implique l’immatriculation du véhicule électrique roulant à +25 km/h, la détention d’une carte grise, le port d’un casque puis la défense d’emprunt d’une piste cyclable.

En tant que détenteur d’un VAE (vélo à assistance électrique), l’absence d’immatriculation vous expose à une contravention de 750 euros. Mais s’il s’avère que vous ne disposez pas d’une couverture d’assurance vélo, vous courez le risque d’une amende de 3 750 euros. Entre autres, il vous faut rappeler que le coût d’achat d’un vélo électrique suffit largement pour vous inciter à prendre toutes les dispositions possibles pour éviter sa perte. Mais à défaut de pouvoir vraiment éviter un tel sinistre, le meilleur moyen pour avoir un soulagement en cas de malheur serait de se tourner vers une assurance vol vélo.

 Les vélos libres d’assurance

Il s’agit des bicyclettes traditionnelles, mais aussi des vélos à assistance électrique qui ont une vitesse inférieure à 25 km/h. Ces derniers sont perçus comme étant des vélos « classiques ». Suite à cette appréciation, ils ont l’autorisation de rouler sur une piste cyclable. Néanmoins, il vous faut faire attention, car comme mentionné ci-dessus, le VAE peu importe sa vitesse à un prix élevé à l’achat. Sur ce, il serait bien de penser aux différents moyens de le protéger contre le vol et les accidents. Ce qui revient à dire qu’il serait bien d’opter également pour une assurance vol vélo.

Entre autres, il faudrait penser à homologuer votre VAE avant de penser à sa souscription à une assurance.

Quelles sont les assurances qui peuvent intervenir en cas d’accident de vélo ?

Lorsque vous êtes victime ou auteur d’un accident à vélo, les conventions d’assurance pouvant intervenir sont divers. Il peut s’agir de :

  • Votre formule au tiers soit l’option responsabilité civile si vous êtes auteur de l’accident et que vous avez l’obligation de dédommager un tiers ;
  • La responsabilité civile du conducteur auto ou moto responsable du sinistre (à travers sa couverture auto ou moto) ;
  • La responsabilité civile d’un autre cycliste ou piéton (à travers leur assurance habitation).

Mis à part la responsabilité civile de votre assurance vélo et celles citées ci-dessus, il pourrait vous arriver de chuter seul (sans autre engagement). Vous vous verrez dédommager de vos frais d’hospitalisation et/ou frais médicaux par votre couverture santé, votre protection sociale, etc. Lorsqu’il s’agit d’un enfant victime d’accident vélo, sachez que la plupart des assurances scolaires prennent en charge ce risque.

En effet, si vous souscrivez à une assurance vol vélo, elle vous servira comme complément pour réclamer le remboursement ou la réparation de votre engin. Ainsi, la compagnie s’occupe de remplacer ou de payer les frais ayant servi à réparer votre deux-roues (pièces de rechange et main d’œuvre). Au lieu d’avancer l’argent pour la réparation, il est possible de vous diriger directement vers un partenaire de l’agence pour une prise en charge « gratuite ».

Quelles sont les garanties d’une assurance vélo ?

Les compagnies d’assurance qui sont spécialisées dans le domaine mettent à disposition diverses formules qui sont plus ou moins onéreuses et complètes. Mais en général, vous tomberez principalement sur 03 garanties. Elles sont des options de base et s’énumèrent comme suit :

  • Une couverture dédiée à la casse du vélo, aux dommages occasionnés par une chute, un vandalisme, un accident, … ;
  • Une couverture contre les deux types de vol (traditionnel ou avec agression) ;
  • Une couverture d’assistance qui comporte le rapatriement de l’engin en situation de problème et une récupération de l’assuré par taxi.

L’assurance vélo se compose également de certains composants optionnels en complément. Ainsi, vous pourrez choisir une garantie :

  • Casse de l’équipement du cycliste ;
  • « Sans vétusté » ou le remplacement à neuf ;
  • D’utilisation en compétition.

Comment faire valoir son assurance vol vélo ?

Lorsque vous vous êtes fait piquer votre engin, voici les étapes à entreprendre pour se faire entendre de votre compagnie d’assurance.

Le dépôt de plainte pour déclaration de vol de vélo

Il s’agit là de la première des choses à faire et ce dans l’immédiat. Il vous sera remis un PV (procès verbal) à la gendarmerie ou au commissariat dès que vous signalez votre mésaventure. Ce dernier vous sera réclamé une fois devant votre assureur pour la déclaration du vol de votre engin. Attention, car ce papier est le moyen par excellence qui vous donne une chance de retrouver votre bicyclette un de ces quatre. La possibilité est donnée de le remplir en ligne (une pré-plainte).

Se diriger vers la compagnie d’assurance

C’est ce qu’il faut faire lorsque vous disposez d’une assurance vol vélo. En effet, pour juste quelques dizaines d’euros l’année, vous vous assurez une couverture contre n’importe quel sinistre en relation avec votre véhicule. Parfois, il est possible que vous vous faîtes indemniser par votre assurance habitation. Mais au cas où vous n’auriez pas prévu ce fait dans aucune des couvertures, vous ne serez pas dédommagé. Ainsi, votre seul espoir restera la police.

L’indemnisation

Après que vous ayez déclaré le sinistre à votre assureur et que vous lui avez envoyé les documents demandés (facture du vélo, fiche de déclaration du vol, modèle et marque de l’engin), vous serez indemnisé en fonction des termes de la convention d’assurance vol vélo. Très souvent, le dédommagement est réalisé de manière forfaitaire. Ceci selon ce que valait le véhicule à l’origine.

En situation de perte de vélo, il faut être beaucoup plus réactif. Les compagnies d’assurance exigent des assurés que leur déclaration soit faite dans les instants ou jours qui suivent le sinistre. Si cela n’est pas fait, vous risquez de perdre votre prise en charge.

Quels sont les conseils à appliquer pour jouir efficacement de l’assurance vol vélo ?

Ils ne sont pas anodins, car vous préservant d’un grand malheur : celui de perdre votre cotisation et votre vélo.

  • La conservation de la facture d’achat du vélo est importante, car comme stipulée ci-dessus, elle fait partie des pièces à fournir pour bénéficier de l’indemnisation.
  • Faire graver son vélo : c’est un moyen rapide de retrouver votre engin en cas de vol, mais aussi de faire preuve de bonne foi vis-à-vis de l’assureur. Avec 5 voire 10 euros, vous assurez l’enregistrement de votre bicyclette ou VAE dans une base nationale de données.
  • Avec une assurance vol vélo, faite usage d’un antivol approuvé par votre assureur (il peut s’agir d’AXA, ABUS, KRYPTONITE, etc.) et veillez à toujours attacher votre engin par l’une des roues et le cadre à un point fixe. Il vous faut convaincre votre agence de la prise de ces dispositions pour prétendre avec quiétude à un remboursement. Sinon il est possible que cette dernière rejette votre requête une fois en situation de vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.