Comment rédiger une lettre de démission remise en propre ?

4.5/5 - (4 votes)

Même si le salarié à la possibilité de témoigner ses intentions de départ de manière orale, il n’est pas judicieux de procéder de la sorte.  Ainsi ce dernier est en mesure de rédiger une lettre de démission qu’il pourra transmettre en main propre à son employeur. Dans la suite de notre article, nous ferons un tour d’horizon sur la lettre de démission remise en main propre.

Qu’est-ce qu’une lettre de démission remise en main propre ?

La plupart du temps, les gens rencontrent le plus de difficulté durant les premiers mois de travail. Durant cette période, près de 40% des contrats de travail en CDI sont rompus. La majorité de ses travailleurs ont moins de 40 ans d’âge. Contrairement au licenciement qui est du ressort de l’employeur, la démission est une décision personnelle de l’employé.  Ainsi, une lettre de démission représente l’acte pour lequel le salarié manifeste sa volonté auprès de son employeur de rompre leur engagement.  Par ailleurs, il existe deux différentes formes de contrat qui font diverger les manœuvres à suivre pour une démission.

Le contrat à durée indéterminée

Les salariés liés par un contrat CDI ont la possibilité de mettre fin à n’importe quel instant leur contrat. Ils ne sont également pas tenus de rendre des comptes en ce qui concerne leurs motivations. Pour procéder, il faut dans un premier temps mentionner l’initiative au supérieur hiérarchique. Vous témoignez à ce dernier votre volonté d’arrêter le service. Cette action étant lourde de sens et irrévocable, il est conseillé de prendre le temps nécessaire pour y réfléchir. Dans un second temps, vous aurez à rédiger la lettre de démission pour rendre formelle votre décision.

Le contrat à durée déterminée

En théorie, vous n’êtes pas en mesure de renoncer unilatéralement à votre emploi lorsque vous exercez en CDD. Cette contrainte naît du fait de l’obligation du salarié de s’acquitter de la durée de travail engagé. Si par contre il existe des modalités prédéfinies dans le contrat autorisant une démission, le salarié peut alors se désengager. L’obligation peut être aussi levée lorsque vous parvenez à un accord à l’amiable pour une cessation de service. Le travailleur transmet alors directement à son patron une lettre de démission comme il convient.

Comment rédiger une lettre de démission remise en main propre ?

Une lettre de démission remise en main propre sous-entend souvent un désaccord entre l’employé et l’employeur. Dans ce cas de figure, il prévaut transcrit dans la lettre, diverses mentions spéciales pour éviter des retombées conflictuelles.  Par ailleurs, le démissionnaire peut consulter internet pour choisir un format de lettre de démission. Ce dernier peut compter un préavis ou non ou encore être personnel, saisi ou manuscrit. Cette rédaction doit se tenir sur une limite d’une page et renseigner de manière nette l’intention de démission.

La lettre de renonciation comportant un avertissement

Si vous optez pour une lettre de démission remise en main propre, vous devez y mentionner la période de préavis défini. Ci-dessous les renseignements nécessaires que doit contenir ladite lettre :

  • Le nom de l’employé
  • Le nom de l’employeur
  • La déclaration de la volonté de démissionner
  • La date normale de fin de contrat de travail
  • La période du préavis devant être apposée
  • La signature de l’employé

Lettre de renonciation dépourvue de préavis

Ce n’est pas une obligation de définir un préavis avant de démissionner. Dans certaines circonstances, cette absence ne conduit pas indubitablement le salarié à des sanctions. En effet, en cas de grossesse ou de devoirs familiaux à remplir envers des enfants, l’employé est exempté de préavis. C’est également le cas quand la dispense d’avertissement est à la demande propre de l’employeur. En conséquence, le salarié bénéficie de la part de son chef d’une compensation indemnitaire. Alors dans une lettre de démission sans préavis est inscrite :

  • Le nom de l’employé
  • Le nom de son employeur
  • La déclaration de l’intention de renoncer à son travail
  • La date de fin de contrat de travail prévu
  • La demande de dispense de préavis
  • Les raisons ou causes de la dispense
  • La signature de l’employé

Quelles sont les conditions à respecter avant de remettre une lettre de démission remise en main propre ?

Quelques conditions sont à remplir avant de remettre en main propre une lettre de démission à votre employeur.

  • Rédiger deux lettres identiques de remise en main propre susmentionnée « lettre de remise en main propre pour démission contre décharge »
  • Rencontrer le directeur des ressources humaines ou l’employeur en vue d’un entretien
  • Remettre le jour de la convocation à l’employeur ou le DRH les deux courriers en main propre
  • Attendre l’acceptation de la lettre de démission préalablement signée et tamponnée avec la marque de la société
  • Exiger une date si l’entreprise n’utilise pas des tampons
  • Prendre un exemplaire signé de la lettre et laisser le second à disposition de l’employeur

Pourquoi remettre sa lettre de démission en main propre ?

En procédant à la lettre de démission remise en main propre, vous gagnez un précieux temps. En plus de l’employeur comme destinataire, une personne mandatée sur le plan administratif peut aussi la recevoir. Avec la remise en main propre, vous n’avez plus à observer deux d’attentes avant que l’employeur ne perçoive votre lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.